Hollande … Moi Je … toujours et encore

Hollande : « Je suis regardé comme le Président d’une belle France ».

Le Point dévoile quelques extraits du livre « Conversations privées avec le président » d’Antonin André et Karim Rissouli.

Vous avez dit : « Conversations privées avec le président » ? Trop drôle !!

Il y a quelques mois, Hollande se trouvait « séduisant ». Maintenant le monde entier le regarde comme le « président d’une belle France« .

Franchement, elle est si belle cette France que les touristes vont ailleurs. Leurs bus sont attaqués par des bandes de voleurs, enfants de la génération Mitterrand.

Ce mec, Hollande, est « un fou furieux« . Du temps de son prédécesseur, on entendait toutes sortes de psys qui trouvaient à Nicolas Sarkozy, beaucoup de qualificatifs négatifs.

Mais pour Hollande, cet individu qui n’arrête pas de faire honte aux français, personne.

Elle est tellement belle la France que tout le monde se barre ailleurs, je pleure quand un athlète gagne une médaille aux JO, j’habite un coin magnifique en Sologne et pourtant, j’ai envie de fuir mon pays, la France, à cause de cet énergumène malveillant envers les français, mais bienveillant envers toutes les saloperies qui ont mis le pays dans cet état lamentable.

Ce gouvernement de malpropres, de cloportes est à l’image du leader dictateur Hollande, grand tartuffe devant l’éternel.

Depuis mai 2012, mon cœur s’est flétri. Quand il sera viré, mais aussi son parti de mafieux et de gauchistes écolos pourris, alors je retrouverai la paix et ma sérénité.

Hollande est non seulement un pervers narcissique, mais aussi un menteur, voleur et la liste de ces qualificatifs n’est pas exhaustive …

Une excellente analyse de l’écrivain journaliste de Christian Combaz décrit bien ce monstre froid, sans conscience et sans âme !

En parlant des attentats du mois de janvier 2015 Hollande analyse (sic) : « J’ai pris des décisions lourdes pendant ces trois jours [les 7, 8 et 9 janvier 2015, le temps de la traque des frères Kouachi, auteurs de l’attentat de Charlie Hebdo, NDLR], mais finalement moins lourdes que sur le Mali ou la Centrafrique. Des soldats sont morts là-bas et c’est moi qui les ai envoyés. La mort d’Hervé Gourdel [otage français décapité le 23 septembre 2014 par un groupe djihadiste algérien en « représailles aux actions militaires françaises contre l’Etat islamique »], ça aussi c’est ma responsabilité. Là, j’ai montré que le pays était dirigé. Dirigé par moi. Le pays est tenu« .

Pour Hollande, c’est à ce moment-là, qu’il s’est révélé comme chef d’État affirmé. « La France s’est découverte elle-même, elle a montré qu’elle avait confiance en elle, notamment à travers la reconnaissance internationale de ce que le pays représente et de ce que son président représente. Je suis regardé comme le président d’une belle France. (…) C’est la semaine, celle des attentats, où je suis devenu président dans le regard de beaucoup de gens. J’ai été élu, mais dans le regard de beaucoup de Français je ne l’étais pas devenu« .

Quant à son quinquennat, Hollande le commente ainsi : « Ce qui est terrible, c’est de faire un mandat présidentiel dont il ne reste rien. Sauf une bonne image, dans le meilleur des cas. Ce serait terrible. Se dire : « J’étais là, j’ai occupé la fonction. Mais qu’est-ce que l’Histoire retiendra ? » Moi j’ai réglé cette question : le Mali, la réponse aux attentats de janvier, le mariage pour tous, la loi Macron … Une fois qu’on a réglé cette question, on peut tout faire pour poursuivre, mais en même temps ce n’est pas un drame si ça s’arrête. Le drame, c’est quand vous laissez la place et que vos traces sur le sable s’effacent elles-mêmes. (…) C’est vrai que ça pourrait être une sorte de libération de ne plus être là … » Une libération pour le peuple le Nul de Tulles ? Mais c’est l’évidence même mon cher Pourceau Hollande !

De plus, c’est cousu de fil blanc ton histoire, tu essayes de faire « ton père de la Nation » sympathique mais tes manœuvres de petit politicien crèvent les yeux. Qui va se laisser berner pas ça ?

Qui te regarde pour tenir de tels propos ?

« Je suis regardé comme le président d’une belle France » …. Une reconnaissance internationale soit disant, mais Hollande est complètement dément pour tenir de tels propos alors qu’en 4 ans la France est devenue un champ de ruines !

Hollande nous aura au moins fait rire ! Dommage pour Laurent Gerra qui n’aura plus de matière …

Pas trop de pessimisme cependant, dans ce pays, les guignols ne manquent pas.

Et ce n’est pas tout … sur le site du POINT on peut lire :

« Rétrospectivement, je suis tout à fait reconnaissant à SAPIN, mais aussi à MOI-MEME » … quelle mégalomanie ! Avec son « Dirigé par moi, le pays est tenu car, je suis regardé comme le président d’une belle France et de ce que son Président représente » !

Ce rend t-il compte de ce qu’il raconte ? Essentiellement obsédé de la trace qu’il laissera dans l’histoire !

« On n’élit pas un président sur « plus ou moins de chômage« , on l’élit parce qu’il a su parler à la nation, parce qu’elle s’est « réveillée » ! Ah bon, la France s’est réveillée ? Pour un scoop, ça c’est un scoop !

Heureusement, que Hollande reconnait, quand même : « Nicolas Sarkozy, c’est avec la crise qu’il est devenu président et, il a tenu» … Moi, j’ajoute c’est à dire TRES VITE … dès le début de 2008

« Moi Je rentre dans l’Histoire au volant d’un car « Macron » » !

Citer la loi Macron comme un marqueur qui laissera une trace dans l’Histoire est assez comique ! Ce qui le serait encore plus c’est de voir Valls, lassé de ses coups bas, lui laisser les clefs du fameux car « Macron » pour les 8 derniers mois de son mandat.

Pathétique, Hollande est un grand malade, il manque totalement de lucidité sur le rejet massif des français y compris de son camp (et contrairement à Nicolas Sarkozy, qui, lui continue d’avoir le soutien « même s’ils rament » des médias).

Rejet tant sur sa personne (il n’est absolument pas sympathique n’en déplaise aux médias à la botte) que sur son incompétence désormais notoire. Ou alors il pense que les français vont acheter son livre (MDR) et le croire sur parole, puisqu’il le dit : il a embelli la France. À Pleurer franchement non ?

Après l’anaphore … la fanfaronnade d’un Hollande mégalo, manipulateur, machiavélique et il vaut mieux s’arrêter là tant la liste est longue !

Comme son idole, Mitterrand l’hypocrite, le mafieux malfaisant, Hollande a l’obsession du Panthéon …

« Que retiendra l’histoire de ma présidence ? » Il faut vraiment le dire ? …

Affligeant de narcissisme, de manque de remise en question, de mégalomanie, et dramatiquement incompétent, surtout pour la France et pour nous les Français, les vrais patriotes qui aiment notre pays LA France.

Hollande est fétide, comment est-il possible de parler de soi-même comme ça ? La vanité, petit-bras d’un pauvre hère déconnecté des réalités. Et c’est peu dire.

Las, acrobate réputé de la synthèse entre le chaud et le froid, le vrai et le faux, le pathétique et le médiatique, Hollande a juste réussi à dégrader un peu plus la situation économique et sociale de la France et à réunir contre lui, depuis tous les azimuts politiques, une opposition à peu près aussi nombreuse qu’il y a de Français et de formations politiques dans le pays.

Sous ses dehors Belle époque, guinguettes et promenades en barque à la faveur des acquis du Front Populaire, même la « Belle Alliance Populaire », dernière martingale marketing du roué Cambadélis, n’est qu’un pauvre cache-misère de l’éclatement de la gauche.

Alors que deviendra la France en 2017 ?

Le 20 août 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s