Valls critique le bilan de Taubira… mais un peu tard

Valls a avoué, avec retard (?), que Taubira avait été, durant quatre années, un mauvais ministre de la Justice !

Valls a donc, comme Premier ministre, confirmé et maintenu à son poste Christiane Taubira dont la politique pénale et l’arrogance dogmatique étaient de plus en plus désavouées par les Français.

Certes, Valls n’était pas seul à décider, et il faut volontiers admettre que Hollande a été en l’occurrence son mauvais génie.

Obsédé par l’envie d’offrir un leurre de vraie gauche idéologique à la fraction remuante que Valls et Hollande, les 2 têtes de l’exécutif détestaient, lui, Hollande lui a sans cesse concédé, livré Taubira pour la faire tenir à peu près tranquille. Mais avec un cynisme dont seul Hollande, dupe de rien le conduisait à privilégier le jeu politicien plus que l’intérêt national.

Mais tout de même, que d’abandons, de reniements et de défaites !

Valls a subi, sans trop broncher, tout ce que Taubira n’accomplissait pas et qu’elle aurait dû entreprendre, les rares actions controversées qui venaient s’ajouter à sa parole profuse et ses discours qui, entre poésie floue et incantations abstraites, lui servaient à masquer le vide.

Valls a, sans cesse, été le témoin de ses gémissements lyriques sur l’état des prisons et le sort des détenus, mais également de son refus absolu de s’occuper de « l’intendance » pénitentiaire puisque ses fantasmes sur la justice du XXIe siècle la sollicitaient prioritairement.

Malheureusement Valls n’a pas davantage entendu quand le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, a proféré cette ânerie, « l’histoire a montré que plus on construisait de places, plus elles étaient remplies » …

Comme si la défense sociale, avec l’accroissement de la délinquance et de la criminalité ordinaire et terroriste, n’imposaient pas un tel programme pour une France bien éloignée de la moyenne européenne dans le domaine de la répression et de l’enfermement.

Valls a avalé infiniment de couleuvres et avec l’irruption terrifiante de l’islamisme meurtrier, il a dû parfois souffrir le martyr avec Christiane Taubira et ses analyses émollientes et décalées, même si son énergie multipliée et vraiment républicaine (?) nous faisait penser le plus souvent tragiquement à autre chose.

Ainsi, avec l’incompétence, l’idéologie mortifère de Taubira doublés du cynisme de Hollande, occupé à satisfaire son électorat, le mal était fait !

À Nîmes, avec Urvoas, quand Valls a parlé, le mal était fait. Il était déjà beaucoup trop tard.

Aujourd’hui, le seul discours que nous devons entendre, ingérer, digérer et répandre dans cette période de guerre de civilisation et de religion (j’ose l’écrire), ce serait : « Nous sommes en guerre, et nous la gagnerons avec et dans l’état de droit » ?

A Rio, pour tenter de vendre les JO à Paris en 2024, Hollande a déclaré :

« En France, nous savons protéger les grands événements. La France est mieux préparée que quiconque à organiser des JO en période de terrorisme« 

Et moi de penser à Nice, au Bataclan etc. : 250 morts et près de 500 blessés …

2016DroitsHomme

Pour ma part, je m’y refuse, et je préfère que le peuple de France se réfère et applique l’article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 :

Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Le 18 août 2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s