NVB et la mixité sociale ?

NVBelkacem

Education et mixité sociale

Najat Valaud-Belkacem veut résoudre le problème des collèges ghettos en faisant de la cour de récréation l’image de la société.

Elle veut convaincre les familles que la mixité est une richesse : pourquoi ? En quoi ? Quels exemples positifs ? Mystère !

Faire de l’école l’image de la société ?

Est ce à dire qu’elle veut dans les collèges, toute la violence et la pauvreté qui s’aggravent a vitesse V et gangrènent le pays ?

Veut-elle partout les voiles, les babouches, les boubous comme nouvel uniforme ?

Témoignage sur BFM d’une mère de collégien dans le 20e arrondissement parisien, entièrement voilée, elle déclare :

« Regardez ici nous ne sommes qu’entre noirs et arabes, nous on voudrait être avec des blancs, des français, pas que des immigrés » … Oui, quand ce sont eux qui emploient ces termes, ça ne choque personne de nommer les enfants par leur couleur, leur origine ou leur religion !

Imaginons qu’un français blanc de souche ose le faire, c’est le tribunal et la condamnation immédiate.

Mais le jour ou « ils » accepteront de quitter leurs vêtements religieux ou traditionnels, quand ils apprendront et appliqueront les mœurs et les coutumes européennes, il n’y aura plus de ghettos, car les vrais ghettos sont partout ceux créés par l’argent.

Quand la sectorisation impose les établissements les plus proches, dans les quartiers les plus riches, ce n’est pas votre couleur de peau qui vous y fera entrer, mais votre compte en banque qui vous aura permis d’investir dans un logement à 20 000€/m2.

La mixité sociale ? Un sociologue déclarait récemment à propos du 9.3 en expliquant que ce département comptait nombre de cadres moyens ou supérieurs, mais que dès qu’un « non de souche » accédait à ce statut plus aisé, il se dépêchait d’aller s’installer dans un département moins dangereux et exotique.

L’exemple de l’Afrique du sud est aussi à se rappeler : dès que les noirs ont pu accéder à l’aisance, ils sont partis des ghettos et ont créé des quartiers blacks aux magnifiques villas hyper sécurisés, considérant que leurs frères n’étaient plus les noirs qui leur ressemblaient physiquement mais ceux, blancs ou pas, qui partageaient les « mêmes » valeurs que l’argent procurait.

En 1994, un collège de ma ville, classé ZEP était devenu ingérable, par trop de violences, le rectorat décida donc pour un « rééquilibrage sociologique et économique » d’envoyer en cours d’année, tous les collégiens des communes limitrophes dans cet établissement en mettant ceux de la Zup dans les établissements du centre ville, très calmes et performants.

Au final, en quelques années, les 3 collèges publics devinrent des zones de violences à la mauvaise réputation et aux résultats désastreux, et c’est le petit collège privé catholique qui dut déménager pour doubler sa capacité d’accueil, aujourd’hui il regroupe tous les niveaux depuis la maternelle et a les meilleurs résultats de toute l’agglomération et la liste d’attente est très très très longue.

CQFD

Source : ici

Le 10 novembre 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s