A mes « amis » de gauche et du FN

Extrait et remarques sur le point de presse de l’UMP du 02 février 2015 :

«Le Parti socialiste crée, depuis qu’il est au pouvoir, la désespérance chez nos concitoyens et le Front national surfe sur cette désespérance». Ce constat est celui de Sébastien Huyghe, porte-parole de l’UMP au cours du point-presse hebdomadaire ce lundi 2 février.

L’occasion de faire le point sur les trois élections partielles qui se sont déroulées ce week-end. Pas seulement celle de la IVème circonscription du Doubs comme semble l’avoir oublié nos « chers » médias !

Les municipales d’Ajaccio (Corse-du-Sud) et de Louveciennes (Yvelines) ainsi que la législative partielle de la IVème circonscription du Doubs.

«Sur ces trois scrutins nous notons un effondrement du Parti socialiste et la progression de nos candidats», note Sébastien Huyghe.

Sans doute la raison pour laquelle nos « chers » médias ont jeté un voile pudique sur les résultats de les 2 élections partielles (Ajaccio et Louveciennes) !

En effet, à Ajaccio, Laurent Marcangeli remporte brillamment, avec près de 60% des voix au second tour, la mairie d’Ajaccio. «Nous avons vingt points d’avance sur le candidat socialiste alors que lors du scrutin de mars dernier il n’y en avait qu’un», remarque Sébastien Huyghe.

A Louveciennes, le candidat de l’UMP, Pierre-François Viard, l’emporte dès le premier tour avec 52% des voix. «C’est 11 points de plus qu’en mars dernier», souligne encore Sébastien Huyghe. Quant à la législative partielle du Doubs, notre candidat, Charles Demouge, en raison de la très faible participation, n’a pu se qualifier pour le second tour dans cette circonscription qui était celle de l’ancien ministre socialiste Pierre Moscovici.

«Notre candidat gagne 3 points là où le PS perd 12 points par rapport à juin 2012. Nous assistons à une véritable opération de vases communicants entre l’électorat du PS et celui du FN car ce dernier progresse de 12 points», analyse Sébastien Huyghe.

«Le bureau politique de mardi exprimera la position collégiale et officielle de l’UMP pour le second tour», informe Sébastien Huyghe qui s’est offusqué des déclarations du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, réclamant une rénovation en profondeur, voire une suppression du Sénat.

«Non seulement c’est contraire aux usages républicains qu’un responsable d’une assemblée critique une autre assemblée. Et cette attaque est étrange», s’étonne Sébastien Huyghe.

En effet, souligne-t-il, «nous n’avions plus entendu le PS sur la suppression du Sénat lorsque cette Haute assemblée était présidée par un socialiste. Maintenant que le Sénat est passé à droite, la gauche veut sa disparition», remarque Sébastien Huyghe.

Voir mon « Condor » n° 07 Les « Condors » 2015 !

Voir la vidéo de l’UMP : Point de presse du 01 février 2015 !

Le 02 février 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s