PS : Même pas honte

Mise à jour 8 décembre 2014 : Cambadélis et quelques « députés socialistes » osent demander a Nicolas Sarkozy de renoncer a ses indemnités d’ancien Président !

Franchement ces Socialos ne chient pas la honte !

Ils ont déjà oublié que c’est Mitterrand qui a institué cette possibilité ? Et vous croyez que Hollande va y renoncer ? NON ce voyou de #PorcinetSudoripare aime trop l’argent gagné en 35 ans de politique uniquement sur nos impôts, d’ou l’article ci-dessous !

A ce jour, 8 décembre, seul Xavier Bertrand à droite a osé en parler sur RTL ! Mais que fout l’opposition pour monter au créneau ?

————————————————–

Je ne peux résister a reproduire l’intégralité de l’article de « Marianne » paru en kiosque et sur leur site, c’est savoureux pour notre Hollande « normal » qui aime les riches mais pas les « sans-dents » :

« Marianne » le révèle dans son numéro en kiosques ce vendredi : le haut fonctionnaire François Hollande ne s’est pas mis en disponibilité de la Cour des comptes, mais demeure — la nuance est de taille — en détachement. Du coup, son compteur retraite tourne à plein régime. Selon nos calculs, grâce à ses différents mandats au cours de sa longue carrière, sa retraite finale pourrait atteindre pas loin de 36 000 euros mensuels.

Et pourtant, il tourne. Qui ? Le compteur de retraite du conseiller référendaire, Hollande, placé en détachement à l’Elysée. Telle est « la situation du fonctionnaire assurant les fonctions de président de la République », comme nous l’a indiqué la Cour des comptes. Sur le plan de la pension, Hollande la joue une fois de plus comme Chirac. A l’heure de la liquidation de ses droits, il devrait même dépasser le maître et ses 31 000 € brut par mois. Selon nos calculs, détaillés plus loin, le président normal devrait toucher 35 700 € mensuels pour ses vieux jours.

Si le coup du détachement était un grand classique parmi les responsables politiques, il en va différemment depuis la loi sur la transparence de la vie politique votée à la hâte après l’affaire Cahuzac.

Depuis le 1er octobre 2014, les fonctionnaires élus ou membres du gouvernement doivent se mettre en disponibilité – et non plus en détachement – comme leurs collègues désireux d’exercer dans le privé. Pour conserver leur maroquin, Fleur Pellerin, mais aussi Emmanuel Macron, avec un peu de retard* se sont mis fissa en « dispo », renonçant ainsi à leur avancement de carrière et aux points retraite qui vont avec. Une règle qui vaut pour tout le monde… sauf pour François Hollande.

La situation du président « n’est expressément prévue par aucun texte. C’est donc le droit commun qui s’applique », précise-t-on à la Cour des comptes. En juin 2013, lors de la présentation de la loi, Alain Vidalies, alors ministre chargé des Relations avec le Parlement, assurait toutefois que « le président de la République […] se mettra en disponibilité ». Une promesse de plus non tenue, donc.

« Il a intérêt à continuer de cotiser à la Cour des comptes. Le régime est très favorable », assure Charles de Courson, député UDI de la Marne et lui-même retraité de la Rue Cambon. Malgré sa fréquentation très épisodique de la cour — trois ans en début de carrière, en 1980, quelques mois en 1993 —, Hollande a su jouer à plein du système. A part quelques mois de mise en disponibilité entre 1993 et 1995, il a continuellement été détaché comme élu. Résultat : il a d’ores et déjà accumulé trente-deux ans de droits. Avec la majoration de 20 % pour ses quatre enfants, notre président magistrat s’assure une petite pelote de près de 5 000 € brut par mois, que chaque trimestre supplémentaire placé en détachement fait grossir.

Viennent ensuite ses très nombreux mandats. C’est bien simple, à part sénateur et président de syndic (ça, on ne sait pas), il a tout fait : conseiller puis président de conseil général, adjoint au maire puis maire de Tulle, conseiller régional. Pour ces fonctions locales, il est déjà assuré de toucher 6 000 € par mois. Vingt ans comme député et cinq mois comme eurodéputé ouvrent droit à 6 800 € supplémentaires. Un peu de gratte comme prof à Sciences-Po, mettons 300 €. Et ce n’est pas fini : le bonus « président de la République » lui vaudra encore 6 000 € de retraite. Et son statut de membre de droit du Conseil constitutionnel, 12 000 €. Total général : pas loin de 36 000 €. Chirac est enfoncé.

Problème, depuis la loi sur la transparence de la vie politique entrée en vigueur le 1er octobre dernier, après l’affaire Cahuzac, tous les fonctionnaires élus ou membres du gouvernement doivent placer leur compteur retraite « en disponibilité ». Ainsi, ils cessent de bénéficier de leurs droits à l’avancement et à la retraite.

Pas Hollande. Une promesse manifestement sans effet. Pour ce « président » normal en fait !

Par Emmanuel Levy – Marianne Le 05 décembre 2014

La retraite mensuelle de ce petit « président » voleur, manipulateur, tricheur, magouilleur et pervers correspondra donc à trente fois la mienne pour 45 ans de boulot.

C’est bien, bravo et c’est pas fini, chaque jour on apprend des choses qui nous dégoûtent davantage.

Pauvre France !

La dette de la France ce jour 06/12/2014 est de plus de : 2 061 974 610,00 € ! (Résistance 2017)

La part des traitements et retraites des fonctionnaires et élus est de plus de : 1 882 731 720 694,00 € dans ce gouffre qui augmente de plus de 2 000 € par secondes, OUI vous avez bien vu ! (même source), soit plus de 31 300 € par habitant enfants compris !

Dette05122014

2014-12-05dettefonctionnaires

Cela devient de plus en plus intolérable et inacceptable de la part des français et des contribuables qui en font les frais ! Faut-il rappeler la masse des retraites versées aux anciens fonctionnaires ?

De plus, où est encore la notion d’égalité, de notre belle devise « liberté, égalité, fraternité » au niveau même des élus ? Encore un privilège expliquant bien le déséquilibre public/privé, dans nos conseils et assemblées, économiquement catastrophique : combien d’entre eux savent ce qu’est une gestion d’entreprise, le poids des charges sociales, le poids d’un inextricable code du travail, alors que ce sont eux qui occupent et manipulent exclusivement et majoritairement l’appareil législatif ?

C’est honteux de permettre une retraite pareille à un incapable qui n’a jamais rien fait de ses dix doigts !

Ils n’ont aucune morale ni honneur ces socialistes nuisibles mais grands profiteurs !

Hollande le donneur de leçons, comme tous les socialistes n’aime pas les riches mais il adore le pognon.

Hollande au vu de sa prestation actuelle devrait être d’office rayé des cadres sans titres ni pensions !

Ces socialistes qui votent des impôts pour écraser les classes moyennes, qui, comme pour l’augmentation du gaz, augmentent de plus de 2 % les taxes alors qu’une baisse de 0.8% est actée depuis 2 mois, sont des profiteurs et des jouisseurs de la vie publique.

ils savent bien profiter ces socialistes donneurs de leçons. Et pour Hollande qui a décidé de geler les pensions des retraités, c’est une insulte qu’il fait à ceux-ci en cumulant ainsi.

Les socialistes ont l’art de s’enrichir en faisant de la politique. Hollande n’échappe pas à la règle. Il faudra bien qu’un jour à son tour il paie le prix de ses mensonges et de ses forfaitures !

Le « Comptable de la Ripouxblique » calcule bien son coup … et merci pour les gueux qui vont devoir trimer pour avoir 43 ans de cotisations, pour avoir la « retraite pleine » de smicard qui avoisine le seuil de pauvreté !

Et dire que 1/3 des retraités perçoivent le minimum vieillesse, autour de 800 € par mois, et que le seuil de pauvreté est à ~980 €… ! Triste Ripouxblique de France

On comprend mieux pourquoi Hollande affiche toujours ce sourire niais, ironique et suffisant…

Se servir dans la République a outrance plutôt que de la servir avec constance c’est la niche régalienne de la Politique Française. 1793 ou la Mort du Pays…quoi d’autre ?

Je comprends aisément ce sourire idiot qu’il arbore en permanence et l’intérêt des femmes a le mettre dans leur lit !

Près de 36.000 euros pour avoir lessivé le pays pendant plus de 30 ans c’est pas mal

Finalement, ce que les socialistes nomment le sens du « moi » asymétrique … : Aux crapoteux édentés les miettes, à eux le pain et le fromage. Sans honte aucune, bref rien de bien neuf.

Pour un « président » exemplaire et « normal » : ruiner le pays, détruire la société, procéder au grand remplacement, vendre la France aux étrangers (Qatar, Chine, etc. ..), c’est ça SA normalité !.

Mais il a une grande qualité : il fornique a n’en plus pouvoir !

Il va commencer par être urgent de penser à un remake de l’abolition des privilèges. Le Clergé et la Noblesse ne sont plus là mais leurs privilèges ont été récupérés, voire amplifiés !

A toi peuple de France de continuer de subir ou de te révolter !

Le 6 décembre 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s